mardi 3 septembre 2013

Tarte de rentrée : figues, chocolat blanc et spéculoos

La figue est un de ces fruits éphémères que j'ai plaisir à retrouver chaque année. La figue sent le soleil, le miel mais aussi la rentrée. Elle est délicieuse légèrement caramélisée, mais s’accommode aussi très bien de la simple compagnie d'un bon chocolat blanc.


Tarte figues, chocolat blanc et spéculoos


Pour une tarte carrée de 19x19 cm

Ingrédients :
Pour la pâte au spéculoos
- 200 g de farine ;
- 120 g de beurre à température ambiante ;
- 100 g de spéculoos mixés ;
- 60 g de sucre glace ;
- 1 œuf ;
- 1 pincée de sel.
Pour la crème au chocolat blanc
- 50 g de chocolat blanc ;
- 100 g de crème liquide entière ;
- 1/2 feuille de gélatine ;
- quelques figues coupées en morceaux.

Préparation de la pâte :
  • Travaillez le beurre afin de pouvoir y incorporer successivement le sucre, la poudre de spéculoos, le sel, l’œuf puis, enfin, la farine. 
  • Une fois une boule homogène formée, filmez et réservez-la au réfrigérateur pendant une heure minimum. La quantité de pâte obtenue est suffisante pour deux tartes, mais elle se congèle très bien !
  • Préchauffez le four à 180°. Abaissez la pâte et foncez un moule à tarte avec. Piquez le fond et garnissez-le avec du poids. Enfournez pour 10 min.  
  • Démoulez la pâte et réenfournez pour 5 min, sans le poids sur le fond.

Préparation de la crème :
  • Faites ramollir la feuille de gélatine dans de l'eau froide.
  • Faites bouillir 25 g de crème liquide. Versez-la sur le chocolat blanc. Mélangez pour obtenir un appareil homogène et ajoutez la gélatine essorée.
  • Fouettez les 25 g de crème liquide restants (fouet, bol et crème doivent être bien froids), puis ajoutez le mélange chocolat-crème retombé à une température comprise entre 35° et 45°. 
  • Répartissez les morceaux de figues sur le fond de tarte froid. Versez-y la crème au chocolat blanc. Réservez au réfrigérateur pour que la crème prenne, pendant au moins trois heures.



Cette pâte à tarte à base de spéculoos est particulièrement difficile à travailler, mais le jeu en vaut la chandelle ! Le chocolat blanc lie figue et spéculoos, dont la rencontre crée comme un parfum de caramel. Mon Gourmand de Chéri ne cesse de réclamer le retour de cette tarte, dont nous ne ferons sûrement encore qu'une bouchée.

3 commentaires:

  1. je la croquerais bien cette tarte!!!

    RépondreSupprimer
  2. Fan des figues dont je trouve toujours la saison trop courte, je croque bien volontiers dans cette jolie tarte !! :-)

    RépondreSupprimer